Bouturage et multiplication

Coléus, une explosion de couleurs !

Dans mon enfance, ma mère, institutrice, avait au fond de sa classe des plantes vertes increvables. L’une d’elles m’intriguait particulièrement : elle avait des feuilles bicolores, rouges au centre, et vertes sur les bords. Et plus elle était proche des fenêtres, exposée à la lumière, plus le rouge était sombre et intense.

J’en était resté là longtemps, jusqu’à recroiser cette plante de mes souvenirs dans une jardinerie, et découvrir enfin son nom : Coléus.

Les Coléus (ou Plectranthus ou Solenostemon scutellarioides) sont des membres de la familles de Lamiaceae, comme la menthe ou la mélisse. On reconnait d’ailleurs le lien de parenté entre eux, avec leurs feuilles dentées. Les Coléus sont néanmoins moins adaptés à nos contrées (Europe), du fait de leurs origines tropicales. Par contre, en pleine terre au printemps / été, ou en pot, pas de problème.

Je n’ai découvert que très récemment la variété incroyable des couleurs possibles des pieds de Coleus.

Les couleurs des feuillages de Coleus sont dues à deux pigments naturels produits par les plantes : la Chlorophylle (responsable de la couleur verte) et les Anthocyanines (responsable des couleurs rouge, violet, rose et orange). Les anthocyanines sont aussi responsables de la coloration des myrtilles, framboises, riz noir ou autre raisin noir. Dans les coleus, la production de chlorophylle et d’anthocyanines est influencée par l’intensité lumineuse. Vous remarquerez qu’une exposition à la lumière rendra les rouges / violets plus intense (et les verts moins présents).

Qu’en est-il du bouturage ? Il est extrêmement simple : prelevez quelques bouts de tiges, et laissez les dans l’eau quelques jours. Vous verrez très rapidement poindres des racines. Il ne vous restera plus qu’a les planter dans la terre pour laisser vos coleus grandir.

Je viens de mon côté planter quatre boutures en pot. Quatre autres variété sont en bouturage pour une plantation dans les prochaines semaines. Les pots sont un peu étroits, ce n’est qu’un « habitat » temporaire ! Les plants vont rester à l’interieur pendant l’hiver, avant de profiter de l’extérieur dans le jardin quand le beau temps reviendra.

Un commentaire

Répondre à Bonafos ginette Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *