Bouturage et multiplication

Les joubarbes, plantes invincibles !

A l’occasion d’une visite chez une amie, j’ai pu récupéré à l’automne dernier trois pieds de joubarbes. Les siennes poussent dans une jardinière en terre sur un balcon en étage élevé, très peu arrosée à part par la pluie, en extérieur été comme hiver (et l’hiver chez nous est froid…). Enfin une plante facile à multiplier ?

J’ai sélectionné trois « bourgeons » d’aspects différents, en supposant qu’il s’agissait de trois variété différentes. Une seule racine très fine sortait de chaque plant. De retour à la maison, un pot en terre, du terreau au fond, les trois joubarbes à peine posées sur le dessus, et un peu d’arrosage.

Le pot est resté dehors tout l’hiver, avec l’arrosage naturel de la pluie. Pas de catastrophe, mais pas de grande évolution à la fin de l’hiver : les trois joubarbes avaient la même tête, la même taille.

Et le printemps est arrivé ! Démarrage assez lent, mais je veux partager aujourd’hui le changement en cours : mes trois joubarbes se multiplient ! Voici deux photos pour illustrer l’évolution.

Première photo : les trois joubarbes en Octobre 2019, à peine posées dans leur nouveau pot :

Deuxième photo : Mai 2020, le Printemps est là :

Est-ce que vous voyez ce que je vois ??? Ça bourgeonne !!!!

Alors maintenant que je vous ai partagé ma fierté (je sais pas vous, mais moi, j’ai toujours un petit sentiment de fierté quand une expérience horticole fonctionne !), essayons d’en savoir un peu plus sur les invincibles joubarbes.

Grâce à PlantNet, la fabuleuse application pour identifier des plantes, j’ai donc appris que j’étais en possession de deux joubarbes des toits, et d’une joubarbe toile d’araignée. Vous devenirez facilement qui est qui, la joubarbe toile d’araignée est couverte de fils, qui lui permettent de mieux retenir l’humidité.

Les joubarbes sont des succulentes. Bien qu’elles ressemblent beaucoup aux echeveria ou aux aeoniums, les joubarbes sont les plus adaptées à notre climat tempéré, résistant au gel, mais supportant aussi très bien la sècheresse (d’où le qualificatif d’ « invincibles » !).

Les Romains pensaient que la joubarbe protégeait de la foudre, l’arme de Jupiter (jovis barba, barbe de Jupiter, a donné son nom à la plante). On la plantait ainsi sur les toits pour « éloigner la colère des dieux » !

Les joubarbes sont la plante idéale à collectionner, tant ses couleurs sont variables, et la plante facile à vivre en extérieur, et très simple à multiplier. N’hésitez plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *